création d’une AMD en Savoie, le 25 octobre 2017


L’idée flottait en 2017 : comment porter une parole progressiste et éviter que les progressistes ne se déchirent sur des points de détails, finalement impensés.

Il s’agit donc de convoquer les réflexions de penseurs contemporains (Jean Ziegler, Frédéric Lordon, Serge Halimi, Alain Badiou, Emmanuel Todd, Alain Deneault, Bernard Friot, Étienne Chouard, Bruno Latour …) et se confronter à leurs positions par des discussions. Nos convictions profondes vont-elles résister ? Ou bien ces intellectuels vont-il nous emmener sur un chemin différent et ouvrir des portes ? Que l’on pourra laisser ouvertes.

Le centenaire de la prise du palais d’hiver fournit l’occasion. On se réunit donc, à quelques uns, pour fonder une AMD, bien informelle, le 25 octobre 2017.

L’AMD nationale, contactée, nous informe qu’elle réunira son bureau en novembre pour se prononcer sur l’officialisation de notre antenne. Puis, en décembre, nous annonce que cette réunion est reportée en février. Nous saurons donc, en début d’année, si notre programmation de séances sera relayée dans les pages du Diplo.

Pour l’heure, Marianne Perchet, responsable nationale, souhaite rester destinataire de nos mails d’invitation et des comptes rendus. Elle a, de son côté, relayé les invitations et les comptes rendus auprès des adhérents AMD savoyards (qui sont une quarantaine en Savoie pour 4000 en France, ce qui par parenthèse, place la Savoie 60% au-dessus de la moyenne nationale). Nous avons accueilli, dès la première réunion, 2 adhérents intéressés et quelques déclarations d’intérêt.


Un compte rendu fut même rédigé :

AMD Savoie, réunion de création du 25 octobre 2017 à l’atelier 137
8 participants, Frédéric, Jean-Pierre, Gérard, Jo, Arlette, Robert, Chantal et Jean-Christophe,
3 excusés, Florence, Isabelle et Jean-Claude, pour raison familiale ou militante,
3 ‘nouveaux’ déclarent ne pas être disponibles ce soir mais intéressés.

Profitant du quart d’heure savoyard, Chantal présente l’endroit : l’atelier 137, lieu privé où nous sommes chaleureusement accueillis autour de quelques tables. Propriété de la compagnie professionnelle de théâtre Remue-méninges.

À l’occasion du centenaire de la prise du Palais d’Hiver, on décide de constituer à Chambéry, une antenne locale des Amis du Monde Diplomatique. Avec l’idée qu’on sera plus intelligent ensemble et que l’échange permet de préciser sa propre pensée.

L’association des AMD, préalablement contactée, nous apprend qu’il y a une quarantaine d’adhérents en Savoie et demande l’autorisation de les contacter en diffusant les informations de cette réunion. Diffusion qui donne lieu à la réception de 2 mails, précisant l’indisponibilité pour le moment choisi mais affirmant l’intérêt de la démarche et demandant à rester informé. Une personne ainsi prévenue vient déposer un papier, au début de la réunion pour donner son mail et souhaitant être destinataire du CR de réunion, – il s’agit des 3 nouveaux mentionnés plus haut –. Par ailleurs, cette association nous informe que du point de vue formel, il ne s’agit que de posséder le contact d’une personne, le correspondant, pour des échanges d’information entre cette antenne et la direction nationale. Décision qui se prendra le 24/11/2017. Confirmation que la forme de nos rencontres reste complétement libre. Si nous sommes agréés, nous pourrons bénéficier de l’aide du Diplo pour diffuser les informations de nos rencontres dans la 1/2 page consacrée aux Amis.

On découvre rapidement que si les 6 participants chambériens se connaissent, par contre 2 sont venus, prévenus par les AMD. Frédéric des environs d’Albertville et Robert résidant entre Chambéry et Aix.

1° L’accord se fait sur un contenu qui peut être lié au Diplo du mois : un participant intéressé par un article particulier se proposant de le résumer et de lancer la discussion pour en approfondir le contenu, à charge pour lui d’en mener l’animation, éventuellement d’approfondir la bibliographie de l’article. On peut tout aussi bien de partir d’un livre marquant pour un participant, d’une vidéo, d’une conférence enregistrée, … et trouver quelqu’un qui porte le projet.

2° Pour la forme, nous avons apprécié la disposition de chaises autour de quelques tables, qui nous permettra d’apporter boissons et victuailles à partager. Perspective qui ne trouve pas d’opposant.

3° Nous optons pour une organisation : fréquence mensuelle, régulière, le dernier mercredi du mois de 18H30 à 20H30, à l’atelier 137(1), dans la mesure où le nombre de participants ne dépasse pas la trentaine(2). Dans ces cas de public plus nombreux, on prévoit la possibilité de s’inscrire afin de trouver un local approprié.

À la demande de Frédéric, un tour de table est organisé où chacun se présente et exprime ses attentes. Où l’on découvre qu’avec le contenu roboratif du mensuel, chacun butine selon ses préférences. Au passage, Jean-Pierre nous informe du passage d’Alain Gresh, journaliste du Diplo, pour une conférence mardi 7 novembre à 20H, salle Jean-Baptiste Carron.

La rédaction du compte-rendu permet une position particulière dans la réunion, il serait dommage que certains puissent en être privé, je propose donc qu’il soit fait alternativement par chacun de nous. Gardons une parole plurielle.

De même, pour l’organisation, chacun peut se charger du sujet qu’il propose, dans la forme et les documents nécessaires, vidéo ou conférence. En attente de vos propositions pour LES prochaines réunions. 29 novembre, repos en décembre, 31 janvier, 28 février, 28 mars, 25 avril, 30 mai et 27 juin.


1 On peut prévoir une certaine souplesse, mais un groupe avec d’autres contraintes pourra se créer utilement en complément

2 Une proposition a été faite de se réunir au théâtre40, les conditions pourraient nous être précisées ultérieurement