Intelligence Artificielle,

fantasme et réalité

Frédéric Paschal

Frédéric, informaticien, nous fait une présentation générale et introduit le débat.

Comprendre l’enjeu des techniques avancées se révèle nécessaire pour en percer les aspects politiques.


Introduction

Pour commencer plaisamment avec l’ironie du dernier Canard Enchaîné, 18 avril 2018 en première page :

 

« AFFREUSE NOUVELLE: nous sommes en retard sur la Chine ! Voyez l’histoire de M. Ao. Il est recherché pour « crime économique ». Il se croit très malin en allant au concert de Jacky Cheung, qui a lieu dans un stade à 100 km de chez lui, à Nanchang, province de  Jiangxi.

À la sortie, les flics lui tombent dessus. Le stade était bardé de caméras de vidéosurveillance. Le logiciel de reconnaissance faciale l’a identifié parmi les 50 000 spectateurs. Quand aurons-nous un flicage aussi efficace ? Pourquoi se priver de pareil outil ? La Chine a prévu d’être équipée de 600 millions de caméras d’ici à 2020 : pourquoi ne suivons-nous pas son exemple ?  Seuls ceux qui ont quelque chose à se reprocher renâcleront, non ?

C’est prouvé : pareil flicage promettrait de rendre ce monde plus vivable… Voyez ce qui se passe à Jinan, dans le Shandong. Les caméras repèrent les piétons qui traversent au vert. Sitôt commise l’infraction, leur photo s’affiche sur leur portable. Et, moins de vingt minutes après, toutes vérifications policières faites, cette photo s’affiche en grand sur l’écran au carrefour avec leur numéro de carte d’identité et leur adresse. Savoureuse humiliation publique qui renforce heureusement les vertus citoyennes !

Encore mieux : à Pékin, dans les toilettes du parc du Temple du ciel, le système de reconnaissance faciale permet de s’assurer que l’usager ne prend pas plus de deux feuilles de papier-toilette. Pour se resservir, il doit attendre neuf minutes. La reconnaissance faciale ne se focalise pas que sur les visages… »


Liens  internet:

en cliquant sur l’image, une liaison avec Marx

Des personnes d’horizons différents, certaines avec un profil universitaire plus « désintéressé », d’autres plus orientées business-économie, voire évangéliste. Cela donne une idée du foisonnement qu’il y a autour du sujet depuis quelques années, des questions philosophiques qui se posent et ce n’est pas fini.

  • Stéphane Mallard : évangéliste de la disruption. Catalogue d’applications et d’anecdotes (comment une carte de paiement peut vous avertir que vous êtes enceinte !!!)      https://www.youtube.com/watch?v=Ka5V4O1RXIw

Bibliographie :

Martial Mermillod, professeur des universités, psychologie et neurocognition – CNRS – Réseaux de neurones biologiques et Artificiels – Vers l’émergence de système artificiels conscients ?

Jean-Gabriel Ganascia : professeur d’université. Président du comité d’éthique au CNRS  Le mythe de la singularité. Faut-il craindre l’intelligence artificielle ? Excellente présentation courte, brillante, il existe de la politique dans l’IA, liens avec philo.


Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 30/05/2018
18 h 30 min - 20 h 30 min

Emplacement
Atelier 137


Réservations

Les réservations sont closes pour cet évènement.