[16 avril – 19H – la Dynamo]

Grâce à la présence de Sylvie en Savoie et à la venue de Romain Migus qui revient de Caracas fin mars, nous allons pouvoir fournir toutes les informations sur ce qui se passe au Venezuela, pour arriver à se défaire de la propagande de Trump, relayée par les médias français.

Compte rendu : Frédéric a réalisé une captation vidéo de la soirée, disponible sur le site. voir plus bas
Romain Migus a fait allusion à un article de stratégie militaire de 1989, vous le trouverez ici (en anglais, mais si la demande est importante, on va le traduire) : http://www.lesc.net/system/files/4GW+Original+Article+1989.pdf



IMPASSE

 Un pont entre la Colombie et le Venezuela a fait la «une» de nombreux médias : bloqué par Caracas pour interdire l’entrée de l’aide humanitaire américaine, il illustrerait l’aveuglement du «dictateur» Nicolás Maduro. Le ministre des affaires étrangères vénézuélien Jorge Arreaza raconte une histoire très différente (The Real News Network, 13 février 2019).

Le pont n’a jamais été utilisé. Il est d’ailleurs fermé. L’infrastructure a été construite par le Venezuela, mais, du fait de nos différends avec le gouvernement colombien, il n’a jamais pu être ouvert à la circulation. Il n’a donc jamais été utilisé. [Nos adversaires] avaient besoin d’un symbole, d’une photo-choc, d’une image. Et celle-là leur a semblé bonne.

[COUPURES DE PRESSE], p2, Le Monde diplomatique de Mars 2019


Un an après la projection du film de Thierry Deronne « L’histoire du Venezuela » et notre dernier débat sur le Venezuela à Chambéry, que s’est-il passé sur place ?

Nous refaisons un point avec Sylvie Carrasco, professeur d’espagnol à la retraite qui a travaillé au Venezuela et enseigné la civilisation espagnole et latino-américaine, et Romain Migus sociologue et journaliste indépendant. La crise actuelle sera replacée dans le contexte de l’histoire du Venezuela depuis  l’indépendance du pays en insistant sur les trois dernières décennies.

La réélection de Nicolás Maduro reconnue par les tous observateurs internationaux en mai 2018 avec 68% des voix mais avec une faible participation de 46%  a mis en évidence une fracture entre deux parties à peu près égales de la population.

Face à une inflation galopante, une partie de l’administration corrompue, une situation économique compliquée et un secteur privé qui rejette les modifications profondes du chavisme, Maduro a opéré un virage pour remettre à flot le pays sur le plan économique. Cela suffira-t-il à juguler l’emballement des dernières semaines ?

L’auto-proclamation de Juan Guaido comme président du pays  avec le soutien des États-Unis et de l’Union Européenne face à un bloc Chine, Russie, Afrique ravive des tensions géopolitiques et contribue à déstabiliser le pays et les Vénézuéliens sur le plan intérieur. Le bras de fer est engagé et difficile à maitriser pour Maduro du fait que la base sociale du chavisme s’est émoussée au cours du temps.

Romain Migus qui vit la situation sur place et enquête sur les événements au jour le jour nous aidera à faire la lumière sur deux visions qui s’opposent. Nous tenterons de comprendre les forces et faiblesses du pouvoir pour relever les défis actuels que sont le maintien de l’indépendance et de la souveraineté du pays, le maintien des conquêtes sociales depuis 20 ans et le rééquilibrage de l’économie.

La situation est grave, le contentieux politique interne est si grand qu’il pourrait jeter le pays dans le chaos de la guerre civile.

Janette Habel : sur France Culture, « Il y a un risque de guerre civile, lancer un ultimatum est ridicule » https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-actu/janette-habel

Venezuela : entre crise et déstabilisation. Quel futur pour la Révolution bolivarienne ?
12 février 2019

VERBATIM :

Grâce à Frédéric, la conférence a été captée sur vidéo, pour les absents. On peut lire l’article auquel Romain fait référence, sur la guerre de 4ème génération : http://www.lesc.net/system/files/4GW+Original+Article+1989.pdf
On commence par la présentation de Romain, puis vous pouvez retrouver l’introduction de Sylvie et pour les mordus, le débat est accessible.

La guerre de 4ème génération (Romain Migus)
L’introduction de Sylvie
Le débat